Estrosi – Copé l’amour vache ? Et la Métropole dans tout ça ?

Une Métropole créée à marche forcée, des déclarations d’amour à « sa » ville en veux-tu en voilà… Malgré tous les signes extérieurs d’ancrage local, c’est plus fort que lui : Estrosi rêve toujours d’avenir ministériel. Quitte à se rabibocher avec celui qu’il appelait il y a encore peu le président « désigné »  (et non élu) de l’UMP: Jean-François Copé.

C’est à ne plus rien comprendre. Trois mois viennent de s’écouler et déjà notre omni-président cherche à quitter « sa » bonne ville pour une nouvelle aventure parisienne. Nous pensions qu’avec la mise en place des nouvelles bornes signalétique, notre président de Métropole à nous allait se consacrer en exclusivité à son nouveau comté et en assurer le rayonnement interplanétaire.

A en croire le Journal Du Dimanche (JDD) ) Christian Estrosi enterrerait la hache de guerre avec Jean-François Copé afin que celui-ci intervienne auprès de Nicolas Sarkozy pour que notre grand timonier soit de nouveau ministre en cas de réélection de ce dernier.

C’est le même Christian Estrosi qui lors des dernières municipales disait à qui voulait l’entendre qu’il se consacrerait exclusivement à sa ville. C’est la même personne qui à marche forcée a créé la seule et unique Métropole de France. Il est vrai que l’on pourrait considérer qu’avec l’armée mexicaine qu’il a mis en place, il peut déléguer et vaquer à des occupations plus dignes de sa grandeur.

Mais tout ceci est quand même surprenant  de la part de celui qui, déjà en 2007, critiquait avec force le futur secrétaire général de son parti lorsque celui-ci fut élu président du groupe UMP à l’Assemblée nationale. Les relations entre les deux hommes ont même fait l’objet d’un papier dans le monde en juillet dernier  titré : « A l’UMP, Christian Estrosi multiplie les piques contre Jean-François Copé ».

De deux chose l’une. Ou bien, notre omni, vexé de ne pas être dans l’équipe de campagne du Président sortant essaie de rentrer par la fenêtre. Ou bien…. ou bien, le rapprochement avec Jean-François Copé n’aurait qu’un objectif : se positionner pour 2017 et surtout pour la guerre de succession qui risque fort de se déclencher en cas de défaite de Nicolas Sarkozy le 6 mai prochain.

Les Niçois sont prévenus. Ce qui intéresse le nouveau « comte » de Nice ce n’est pas leur vie quotidienne, mais bien les maroquins ministériels.

Publicités
Cet article a été publié dans A droite toute !. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Estrosi – Copé l’amour vache ? Et la Métropole dans tout ça ?

  1. Alban du Mont Alban dit :

    Pas si simple !
    Au contraire : je sens que notre Narcisse Ier l’Omnipotent Calife de notre bonne Métropole ne pense pas du tout à nous quitter ! Il est plutôt en train de préparer les législatives pour lesquelles il a besoin de mettre en ordre de bataille l’UMP locale.dont quelques barons et non des moindres cherchent à ne pas couler avec le navire Élyséen (on verra bien, mais le second tour reste bien noir pour le candidat sortant !)
    En effet sur sa droite si on peut dire…. il va y avoir du monde : les électeurs FN vont aller à la curée… d’autant plus fort que sur le plan national, la marine est en panne..
    On assiste au retour des anciens tel Jacques Peyrat dont les ailes repoussent.
    Tout çà fera du monde sur les terrains de boules en juin !
    A suivre …
    Alban

  2. Jacques du Centre Ville dit :

    Et si je t’aime… prend garde à toi!

  3. Ping : Une “baisse tendancielle de l’augmentation” du FN ? | Vu de Garibaldi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s