Muses ailées, muselées ?

J’avais fait il y a quelques années
une « œuvre » qui ressemblait à cela.
A la place des oiseaux il y avait Marilyn
et dans les pots des fleurs artificielles.
Il y a un proverbe niçois qui dit :
qui va au musée, voit des muses ailées.

Texte et photo : Gilbet Pedinielli

Publicités
Cet article a été publié dans Une photo par jour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Muses ailées, muselées ?

  1. Jacques du centre ville dit :

    Je m’usais, et les muses hélaient

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s