Et vive la princese Dézécolles (institutrice dans une école publique, gratuite et obligatoire)

Comme quoi même à plusieurs
(sous la direction des instits),
il y a de grosses fautes d’orthographe.
Donc non à la fermetures des classes.

Texte et photo : Gilbert Pedinielli

Publicités
Cet article a été publié dans Une photo par jour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Et vive la princese Dézécolles (institutrice dans une école publique, gratuite et obligatoire)

  1. Jacques du centre ville dit :

    En fait, c’est de la science fiction prémonitoire: si les classe ferment, les enfants ne pourront plus apprendre à lire et quand ils écriront ils feront de grosses fôtes. Vivement dimanche… 6 mai qu’on le fasse tourner!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s