Et un, et deux, et trois : ego !

Pièce de Ben.
Espèce de maladie qui n’atteint pas simplement les artistes.
Qui amène une boursoufflure du soi en plusieurs endroits,
un énorme œdème des chevilles, un changement de coiffures
devenues trop étroites et un élargissement de l’embouligue
digne d’un porte drapeau.

Texte et photo : Gilbert Pedinielli

Publicités
Cet article a été publié dans Une photo par jour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Et un, et deux, et trois : ego !

  1. Jacques du Centre ville dit :

    Un dadaïste du dédut du siècle (dernier) écrivait: « je n’ose plus sortir de chez moi, il n’y a que des artistes ». L’égo suffit-il à être artiste? Je sais, je sais, le quart d’heure d’Andy Wahrol. Mais je répondrais par le quart d’heure de Rabelais

  2. Rita dit :

    Mon EGO a besoin d’un tabouret pour accéder à la vision de ma tête dans le miroir et d’un escabeau pour l’acte le plus répandu chez l’EGOmane à savoir, la contemplation de mon embouligue
    Rita

  3. Quicou. dit :

    mais l’ego n’est pas dédié a l’artiste. il y a des grands plein d’ego et des petits encore plus remplis que cela.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s