Sol lucet omnibus

Chaque fois que je passe devant le séminaire
je pense aux apprentis curés en noir qui , l’été venu,
étaient aux fenêtres et regardaient les filles plus
ou moins habillées qui se faisaient bronzer au soleil.

(texte et photo Gilbert Pedinielli)


Publicités
Cet article a été publié dans Une photo par jour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Sol lucet omnibus

  1. Jacques du centre ville dit :

    voilà ce que les séminaristes pensent:
    Gaby, oh Gaby, tu devrais pas m’laisser la nuit
    J’peux pas dormir, j’fais qu’des conneries
    Gaby, oh Gaby, tu veux qu’j’te chante la mer
    Le long, le long, long des golfes
    Pas très clairs

  2. Jacques du centre ville dit :

    mais il peuvent penser aussi:
    J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage
    Sur leur peau le soleil caresse bien trop sage
    Le vent qui les décoiffe au goût de sel sur mes lèvres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s