Ça flingue à l’UMP des Alpes-Maritimes !

Pour éviter « l’effet Guerini » à droite, Christian Estrosi demande l’exclusion de l’UMP de René Vestri,  sénateur-maire de Saint-Jean Cap Ferrat, mis en examen pour blanchiment et trafic d’influence. Ce dernier contre-attaque dans un communiqué de presse où il liste les anciennes casseroles du maire de Nice. Petits règlements de comptes entre ex-amis…

Il y a une semaine, Christian Estrosi rappelait au bureau politique de l’UMP que les instances départementales du parti avait réclamé  l’exclusion de René Vestri, sénateur-maire de Saint-Jean Cap Ferrat, mis en examen pour blanchiment et trafic d’influence (lire l’article de lexpress.fr)

Entré en dissidence, René Vestri publie un communiqué dans lequel  il rappelle qu’il a toujours reconnu à Christian Estrosi « le droit de défendre et de représenter le Rassemblent [le RPR] puis le Mouvement [l‘UMP] même à l’époque où ce dernier était mis en cause dans des affaires pouvant porter atteinte à l’image de la formation politique qu’il sert ».

S’en suit une liste d’affaires dans lesquelles Christian Estrosi a été mis en cause et que René Vestri souligne à loisir : détournement de subvention du Conseil général pour le golf de Nice en 1991, gestion défectueuse de « Nice Promo Sport » en 1992, invalidation de son élection de député pour financement illégal en 1993…

Dans sa conclusion, René Vestri conseille au maire de Nice de transmettre les éléments en sa possession à la justice avant « qu’il ne dépose plainte pour propos diffamatoires et acharnement moral ».

Télécharger le Communiqué de R. Vestri au format pdfen cliquant sur le lien ci-dessous
communiqué de presse suite à la demande d’exclusion de René VESTRI de l’UMP

Publicités
Cet article, publié dans A droite toute !, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ça flingue à l’UMP des Alpes-Maritimes !

  1. Lazare dit :

    Pour les anciens dont la mémoire n’est pas encore entièrement ébranlée, il est assez plaisant de constater que les anciens « faux pas » des hommes, en place aujourd’hui, finissent par resurgir dénoncés dans leur propre camp, le golf par exemple avec comme acteurs principaux M. et Mme Estrosi (aujourd’hui Mme Sassone), délicieux aussi est le concept d »acharnement moral » subi par un sénateur-et-maire d’une des villes côtières les plus riches du département Saint Jean Cap Ferrat. Comment est-ce possible de la part de gens si bien se demanderont les nouveaux résidents de notre belle région. Sous l’apparat, la lèpre.
    Lazare

  2. Quicou. dit :

    maintenant cela fait tâche d’huile mais d’olive; même les sénateurs-maires de droite peuvent être aussi « indignés »… la langue française est a tout le monde.; faut-il le préciser?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s