Sarkozy, « catastrophe naturelle » selon la Préfecture

On savait que le chef de l’Etat possède l’art et la manière de brasser du vent. Mais on ignorait que le préfet des Alpes-Maritimes en était convaincu aussi. Rien d’anormal alors à déclencher le système d’alerte GALA pour avertir les élus locaux lors du discours de Toulon.

Connaissez-vous GALA ? Sous cet acronyme festif se cache la Gestion de l’Alerte Locale Automatisée, un système mis en place pour prévenir les maires de catastrophes naturelles « prévisibles ou avérées » : inondations, canicules, coups de mer… Du lourd, en somme.

C’est donc tout naturellement que le Préfet des Alpes-Maritimes a utilisé ce moyen simple et efficace pour vérifier si certains élus des Alpes-Maritimes avaient l’intention d’assister au discours de Nicolas Sarkozy à Toulon jeudi dernier, ainsi que le signale sur son blog Patrick Allemand, premier vice-président du conseil régional PACA.

Et le conseiller municipal PS de Nice de souligner que s’agissant de catastrophe naturelle, « il serait irrespectueux de considérer  que le Président de la République rentre lui-même dans le champ d’application de cette notion. » Taquin, va !

Publicités
Cet article, publié dans A droite toute !, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Sarkozy, « catastrophe naturelle » selon la Préfecture

  1. Alban du Mont Alban dit :

    Profitons donc du clin d’œil taquin de la Préfecture, pour en venir au cœur du problème :
    avec ou sans Gala, Sarkozy est-il candidat et fait-il payer sa campagne par l’argent public
    et donc par nos impôts ?
    Le problème n’est pas que le Président fasse des commentaires politiques ou pas.
    Nicolas Sarkozy est en fin de mandat, on l’a élu et il est bien payé pour bosser.
    François Mitterrand et Giscard d’Estaing on fait pareil dans les derniers mois de leur premier
    mandat. Donc, qu’il s’active et s’agite c’est normal : il essaye de s’en sortir !
    Ce que je trouve insupportable c’est le meeting de Toulon qui n’était pas ouvert à tous les citoyens électeurs, mais réservé aux militants UMP amenés en bus de toute la région et à quelques élus triés par Gala.
    Alban

  2. Philo dit :

    L’autre problème que je vois, pour ma part, est la méthode qui consiste à user des structures de l’Etat dans sa majuscule pour exercer une forme de pression sur les élus (leurs circonscriptions en tirent bénéfice s’ils vont au meeting ?). Ainsi, quel maire d’une petite commune, avisé par ce dispositif ne comprendrait pas le message subliminal : « notre président parle, il me faut être là. Il est porteur de la vérité qui grâce à l’alarme préfectorale va nous être révélée. »
    Autre chose, il fait combien de places le lieu de meeting ?

  3. Alban du Mont Alban dit :

    Le Zénith de Toulon = 8 à 10000 palces selon la configuration !
    Cà en fait des bus UMP !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s