Pédagogie, décroissance et Beaujolais

Le Manké a commencé hier jeudi 10 novembre à la Librairie Masséna. Le Guignol’s Band a dévoilé le programme de la journée de samedi devant un public tout à la fois touffu, pantois et résigné.

Quelques images signées Gilbert Pedinielli (en attendant d’incroyables vidéos où la performance spectaculaire se mêle à une conscience écologique aigüe).

Publicités
Cet article, publié dans Un peu d'art, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Pédagogie, décroissance et Beaujolais

  1. Mme Verdurin dit :

    J’y étais et j’en ai bien profité. Il y avait le Che qui se présente (encore?) aux élections,mais ils ont affiché la photo d’un autre, il y avait le violon électrique de Rostanis qui fait vibrer, Carlos a fait une apparition à double sens (c’est fort), feu Michael Jackson a subi une décollation suivie d’un tronçonnement à la hache (c’était rigolo), Xavier Serrano a dit des paroles qu’il se plaisait à agencer pour nous faire plaisir(c’était bon), le Guignol’s band a fait un bilan circonstancié du G 20 en quelques minutes de silence très parlant (fallait le faire), le président à vie a réussi un tryptique vocal à cappella pour 1. évoquer la lutte des classes 2. les fondements de la famille, il s’agissait vraiment de fondements que JeanGilles et sa belle-mère, militants du planning familial énumèrent 3. la gamberge de Jean Yanne(c’était fort émouvant). Tout en nous faisant rigoler, ces guignols se sont débrouillés pour rendre hommage à Bruno pendant 3 heures sans le nommer en exécutant une partie d’échec qui a duré comme Bruno savait les faire durer. Son nom n’a été prononcé qu’en fin de séance (c’était sobre et digne) Merci.

  2. Quicou.. dit :

    comme à l’accoutumé, (si je peux dire cela d’année en année) toujours drôles, longs……..; et intelligents.. ne respectant rien, sauf certains, la Corse, d’autres la Marseillaise, certains la bouffe pour enfant, d’autre le violon ascétique branché sur 220, enfin.. une façon de renouer avec le surréalisme, la cabaret de Berlin.. mais petit bémol/ cela manque sérieusement de femme..

    • Mme Verdurin dit :

      Tout à fait juste! Mais où sont-elles passées? Il y en eut plusieurs l’an dernier, toutes aussi drolatiques, intelligentes et talentueuses. Les guignols, il ne suffit pas de mettre une Marylin ( barbue) et du rose sur vos petits papiers, il faut augmenter le quota de femmes dans votre band. Donc rappelez-les toutes, et invitez en d’autres. On vous aimera encore plus.

  3. Georges encore dit :

    Merci et bravo à ceux qui pourront dire « j’y étais ». Et maintenant, un poco de dièse pour redresser le bémol… Comme disait avec élégance Marc-Edouard Nabe : « il faut revaginiser l’atmosphère ! » C’est pourquoi ELLES débarquent en nombre le 12 sur la scène du Manké : Michelle M., Fabienne V., Sandrine M., Anne P., chant, piano, vidéo, etc., elles feront tout, sauf la cuisine et le ménage. La veille à Masséna, c’était l’organisation, donc du sérieux, donc les hommes. Tout de même.

  4. Denis Chollet dit :

    C’est une bonne idée que le team burlesque Lord Bataillard et Sir Brandi ont eu de fêter le dixième C’est une bonne idée que le team burlesque Lord Bataillard et Sir Brandi de fêter le dixième
    an
    anni
    anniversaire
    du festival Manké

    la suite sur

    http://www.541551.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s