Le festival Manké se fout de la crise (part 1)

Où l’on apprend qu’Erik Satie est là depuis le début, que le Serrano peut peser jusqu’à 114 kilos et qu’ils ont eu des musiciens professionnels pour pas un rond.

Conférence de presse des organisateurs du Festival Manké, avec de gauche à gauche :

– Marcel Bataillard, président directeur général free-lance
– Frérérik Brandi, président directeur général à vie
– Kristof Everart, peut-être trésorier

Le festival Manké, on sait quand ça commence (le 10 novembre de 19h30 à 21h à la librairie Masséna avec des performances du Guignol’s Band, Xavier Serrano Jean-Wolfe Rosanis et des invités), mais on ne sait pas comment ça finit.

Publicités
Cet article, publié dans Un peu d'art, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le festival Manké se fout de la crise (part 1)

  1. Gina R. dit :

    Et la poutine alors?
    Gina R.

  2. Josette dit :

    Je ne crois pas qu’il y aura de la poutine, ce n’est pas la saison.
    L’ampélopsis est une plante épiphyte, la vigne vierge qui recouvre les vieux murs. Je suis impatiente de connaître ce qu’ils feront en ampélographie. Et puis surtout je voudrais savoir s’ils vont me faire rigoler comme l’an dernier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s